• chercher

Des orateurs éclairés et éclairants

Le 19 mai 2019 le peuple suisse va s’exprimer sur la Loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). Pour mieux en comprendre les enjeux le Mouvement politique pour l'Unité (MPPU) du Valais a organisé une soirée informative sous forme de débat le 2 avril dernier à Sion.

Près de cinquante personnes sont venues assister au débat organisé entre deux Conseillers nationaux du canton, Benjamin Roduit (PDC) et Mathias Reynard (PS). Président du Conseil général de Collombey- Muraz, Côme Vuille, a animé les échanges entre les deux politiciens.

Le projet en l’état n’est certes pas parfait mais la droite comme la gauche propose l’acceptation de ce consensus. « On peut dire que le projet global bénéficie d’une solide unanimité politique. Si on a une solution qui ménage tout le monde c’est fantastique», a indiqué Benjamin Roduit. Les extrêmes de gauche et de droite sont contre le projet en revanche.

Le jeune Conseiller national de 31 ans qui siège à Berne depuis huit ans avoue avoir appris à laisser de côté certains points idéologiques en tenant compte avant tout du bien commun: « A Berne, j’ai appris à construire avec les autres et à céder sur certains points. Et je ne suis pas là pour dire que la solution trouvée est nulle et que je vais tout refuser en bloc. Etre pragmatique et prendre une décision de rejoindre le consensus pour aller dans la direction de l’intérêt général c’est très important », a souligné Mathias Reynard.

Les échanges ont permis de constater la rigueur du discours des deux politiciens. Ni simplistes, ni trop techniques, les explications ont su convaincre. Edmond Perruchoud (UDC), ancien président du Grand Conseil, a avoué être rentré dans la salle sans être d’accord sur l’objet de la votation et en ressortir en étant d’accord. D’autres personnes dans le public ont été ravies de pouvoir se positionner clairement grâce à ce débat.

Les jeunes aussi présents

La soirée a aussi permis à Aline, Alice et Alexandre, trois Juniors pour un monde uni de s’exprimer sur le projet Faim Zéro lancé depuis l’an dernier en étroite collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le but étant d’éradiquer la faim dans le monde d’ici 2030 en répandant un nouveau style de vie: en achetant et consommant ce dont on a besoin, localement, en luttant contre le gaspillage…. Les jeunes du Valais et de Berne ont déjà organisé un rallye. A Martigny ils ont distribué gratuitement des gâteaux pour sensibiliser les passants à la culture du don. « Les gens ont été perturbés par cet état d’esprit. Recevoir gratuitement cela n’est plus dans nos habitudes », a relevé Alice.

Benjamin Roduit s’est déclaré ravi de l’intervention des jeunes. « Quand je suis rentré de mes divers périples lors de mon année sabbatique où j’ai été confronté à d’immenses souffrances de personnes luttant pour leur survie au jour le jour, j’ai été sonné par les sujets de discussion de notre population cherchant à trouver la meilleure forme possible pour assurer ses vieux jours…. »

Mathias Reynard a aussi relevé l’engagement des jeunes pour une cause qui n’est pas individualiste. « Cela montre qu’ils ne pensent pas qu’à leur pomme! »

BD